Retour

Pouvez-vous voler avec une MICI ? Les voyages en avion et en haute altitude.

Dernière mise à jour 13/03/2020

 

 

Le transport aérien est le mode de transport le plus populaire pour les personnes qui choisissent de visiter des destinations internationales. Plusieurs points particuliers vous permettront de voyager plus facilement en avion et de prévenir les risques de thrombose, qui sont rarement associés aux vols (voir ci-dessous).

A l'aéroport

Évitez les situations délicates à la sécurité aéroportuaire et douanière en suivant quelques étapes simples :

  • Demandez à votre équipe des MICI de vous remettre une lettre d'attestation de médicaments pour prouver pourquoi vous devez transporter des médicaments dans votre bagage à main. Un exemple de ceci est disponible aupres de l’AFA.
  • Si vous avez une stomie, obtenez un certificat de voyage de votre médecin traitant ou spécialiste ou d'une infirmière.
  • Les personnes qui ont subi une intervention chirurgicale et qui ont une stomie peuvent constater que la pression dans la cabine d'un avion peut causer des ballonnements excessifs et du vent. Si votre appareil de stomie est muni d'un filtre, cela permettra à l'air de s'échapper et cachera également les odeurs gênantes. Si vous n'avez pas d'appareil muni d'un filtre, vous pouvez communiquer avec votre entreprise de stomie ou votre infirmière stomathérapeute pour savoir s'il existe des appareils munis de ce filtre. Parlez-en avec l’équipe de stomathérapie avant votre voyage
  • Les voyages en haute altitude (plus de 2000 m d'altitude) sont de plus en plus fréquents, avec de nombreuses personnes qui entreprennent des vacances d'aventure comme le trekking sur le sentier Inca au Pérou, l'escalade du Kilimandjaro en Tanzanie ou le camp de base Everest au Népal. Les activités en haute altitude peuvent causer le mal de l'altitude en raison des changements dans la pression atmosphérique et la concentration d'oxygène. Les cabines d'avion sont pressurisées à une altitude de 2000 à 2500 m (8000 pieds) au-dessus du niveau de la mer. Une étude récente suggère que l'hypoxie (diminution de l'apport d'oxygène dans l'organisme) peut causer de l'inflammation et que, par conséquent, les voyages en haute altitude peuvent être un facteur de risque pour une poussée de MICI.
  • Il est important de noter qu'il ne s'agit que de recherches préliminaires et que le lien exact entre la haute altitude et une éruption de MICI doit faire l'objet d'autres recherches.
  • Pour plus de détails sur la préparation d'un voyage en haute altitude, veuillez consulter le site Web de NHS Fit for Travel (site anglais).

Thrombose veineuse profonde (TVP), voyage et MICI

La TVP ou les caillots sanguins peuvent représenter un risque pour les personnes assises sans bouger pendant un long voyage. Les vols long-courriers de plus de 8 heures sont plus susceptibles de provoquer des caillots de sang, mais les longs trajets en voiture, en bus ou en train peuvent aussi vous mettre en danger.

Les personnes atteintes d'une maladie inflammatoire intestinale courent trois fois plus de risques de développer la TVP que la population générale. Le risque est plus élevé si vous avez une poussée grave de votre maladie qui nécessite une hospitalisation, si votre maladie est active ou si vous avez subi une chirurgie récente.

Les facteurs de risque de TVP comprennent :

  • Antécédents de TVP ou d'embolie pulmonaire
  • Cancer
  • AVC
  • Maladies cardiaques
  • Tendance héréditaire à la coagulation (thrombophilie)
  • Chirurgie récente (région abdominale ou jambes)
  • Obésité
  • Grossesse
  • Prendre une hormonothérapie substitutive ou une pilule contraceptive
  • Fumer

Comment réduire le risque de TVP

  • Consultez votre médecin généraliste ou votre équipe des MICI avant de partir en voyage si vous présentez l'un ou l'autre des facteurs de risque susmentionnés.
  • Portez des vêtements amples et confortables
  • Rangez vos bagages au-dessus de votre tête afin d'avoir de l'espace pour vous dégourdir les jambes.
  • Buvez beaucoup d'eau
  • Évitez les boissons alcoolisées avant et pendant le voyage.
  • Évitez de fumer
  • Tournez régulièrement les chevilles et exercez les muscles du mollet en appuyant régulièrement sur la base du siège devant vous (comme si vous appuyiez sur la pédale d'accélérateur dans votre voiture).
  • Marchez à intervalles réguliers autour de la cabine de l'avion ou de la voiture du train ou pendant les arrêts d'autobus et de voiture.
  • Portez des bas de contention/chaussettes de voyage - il est essentiel qu'ils soient correctement ajustés. On peut se les procurer dans la plupart des pharmacies.

Thrombose veineuse profonde (TVP) pendant et après un voyage aérien :

  • La thrombose veineuse profonde (TVP) se produit lorsque le sang coule aussi. Les signes et symptômes typiques sont les suivants :
    - Gonflement ou douleur au mollet ou à la cuisse,
    - pâleur et chaleur accrue autour de la zone affectée (habituellement les jambes)
    - La TVP dans les jambes risque de se déloger et de voyager dans les veines jusqu'aux poumons où elles forment une embolie pulmonaire. L'embolie pulmonaire due à la TVP peut mettre la vie en danger et se manifester par un essoufflement aigu et/ou une douleur thoracique aiguë et/ou un rythme cardiaque rapide.
    Si vous présentez l'un de ces signes ou symptômes, que ce soit pendant le vol ou peu de temps après, vous devriez consulter un médecin immédiatement.

Retour